NGC 3184, le 02 janvier 2019. Nerpio. C11 Edge HD, réducteur de focale Célestron x0.72, ATIK 4000 MM, Paramount ME Logiciels CCD AP, MaximDL et Pixinsight (sans Photoshoping) Poses unitaires de 150 secondes. 32 poses en filtre L, 8 R , 11 B. G synthétique. Résolution de 0.78"

1/1

Cliquer sur les images pour les afficher intégralement et les ouvrir dans un nouvel onglet

NGC 3184 = NGC 3180 = NGC 3181

Trois numéros en un

Ursa Major
1/1

Introduction

Joli challenge en terme de traitement du fait de l'étoile très brillante juste à ses côtés, NGC 3184 est une jolie spirale bleue en phase de formation massive d'étoiles.

1/1

Description

NGC 3184 (= GC 2052 = GC 2053 = JH 688 = JH 689 = WH I 168) une galaxie spirale de magnitude 9,8  de type SAC c (Simbad 2018) de la Grande Ourse. 


John Dreyer l’a décrite comme "assez brillante, très grande, ronde, très progressivement plus brillante au centre ". Elle correspond à NGC 3180 et aux deux « objets NGC manquants » NGC 3180 et 3181 » qui font partie de ses bras.

1/1

Un peu de science

Sa principale caractéristique réside dans sa belle couleur bleue, qu’elle doit à un taux assez important de formation d’étoiles, estimé à  0.72 +/- 0.40 masse solaire par an. Il est facile de « tirer » sur les curseurs et de la rendre toute bleue (cf APOD de 2000), mais je préfère ce traitement plus doux et plus proche de la réalité.


En son fondant sur une vitesse de récession de 590 km/s, NGC 3184 se situerait à une distance de 25 à 30 millions d'années-lumière. Compte tenu de sa taille apparente de 7,0 x 6,6 arcmin, elle mesure environ 55 000 années-lumière.

Cliquer sur les images pour les afficher intégralement et récupérer des informations complémentaires

NGC 3180 et 3181 sont des nuages d'hydrogène ionisés associés aux régions de formation d'étoiles de NGC 3184. NGC 3181 est la région brillante située au sud-ouest du noyau, sur le bras spiral interne. NGC 3180 correspond aux deux régions brillantes situées plus distalement sur ce bras, au nord-ouest du noyau.


Bien que 3 « supernovas » étaient déjà décrite en 1939, une a fait plus récemment parler d’elle en 1999 (image ci-dessous de Piergiorgio Ferrante)


Elle présente 589 références entre 1850 et ce jour, la plupart bien sûr "centrées" sur ses halos bleus et ses supernovas, ou son étude en H I. Je n'en cite que 4...

Références :

Massive star formation in two spiral galaxies : ngc 3938 and ngc 3184; multiwavelength analysis. A. Caldu-Primo &  I. Cruz-Gonzalez. RevMexAA (Serie de Conferencias), 34, 115–116 (2008)


Three supernovae in the spiral NGC 3184. H. Shapley. harvard college observatory communicated october 13, 1939


Disk masses in THINGS galaxies. Erwin de Blok. Univ of Cape Town and the THINGS team


Supernova 1999gi in NGC 3184

Date  de création : 

Date  de modification :

04 01 2019

15 05 2021