Constellation

         du CENTAURE

Le Centaure est une constellation brillante du Ciel Austral, et l'une des plus grandes constellations du ciel.

La figure du Centaure remonte à une constellation babylonienne connue sous le nom d’Homme-Bison (MUL.GUD.ALIM). Cet être était représenté sous deux formes : la première comme un bison à 4 pattes avec une tête humaine, la seconde comme un être avec la tête et le torse d'un homme avec les pattes arrière et à la queue d'un taureau ou d'un bison. Il était associé au dieu Soleil Utu-Shamash.

Centaure dans le Firmamentum Sobiescianum de Johannes Hevelius. Cette représentation est inversée par rapport à ce que l'on voit en regardant le ciel

Johannes Hevelius Centaurus.jpg

Ce sont les Grecs qui ont décrit la constellation comme un centaure et lui ont donné son nom actuel. Il était déjà mentionné par Eudoxus au 4ème siècle avant JC puis par Aratus au 3ème siècle avant JC. Au IIe siècle après JC, Claudius Ptolémée y a catalogué 37 étoiles, dont Alpha du Centaure. Déjà très grand dans le ciel actuellement, il était encore plus grand dans l'antiquité, puisque la constellation du Loup (Lupus) était considérée comme un astérisme au sein du Centaure, dépeinte dans les illustrations comme un animal non spécifié soit dans l’étreinte du centaure, soit empalé sur sa lance. et la Croix du Sud, qui est maintenant considérée comme une constellation distincte, était considérée par les anciens comme un simple astérisme formé des étoiles composant les jambes du Centaure, et enfin, ce qui est maintenant la constellation mineure du Compas (Circinus) était considéré comme des étoiles indéfinies sous les sabots avant du Centaure.

​L'Uranographia sive Astrorum Descriptio de Johann Bode (1801)Pl. 19, Centaurus; Cauda Hydrae; Corvus; Serpens Aquaticus

L'Uranographia sive Astrorum Descriptio de Johann Bode (1801)Pl. 19, Centaurus; Cauda Hydrae; Corvus; Serpens Aquaticus

MYTHOLOGIE

 

Dans le mythe grec, le Centaure représente l'un des deux centaures dans le ciel, étant donné qu'il existe une seconde constellation nommée d'après un centaure dans le zodiaque : le Sagittaire. Ses étoiles notables incluent Alpha Centauri, le système stellaire le plus proche du système solaire, son voisin dans le ciel, Beta Centauri, et V766 Centauri, l'une des plus grandes étoiles jamais découvertes. La constellation contient également Omega Centauri, l'amas globulaire le plus brillant visible de la Terre et le plus grand identifié dans la Voie lactée (une hypothèse est qu'il s'agisse d'un vestige d'une galaxie naine).

 

Race sauvage et mal élevée, prompte à la bouteille, les Centaures étaient des bêtes mythiques, mi-homme mi-cheval. Mais un centaure parmi tous se démarqua de ses congénères car sage et savant, et c'est lui qui est représenté par la constellation du Centaure (Κένταυσος en grec). Il s'agit de Chiron, né de parents différents des autres centaures, ce qui explique sa différence de caractère ; son père était Chronos, roi des Titans, et sa mère la nymphe des mers Philyra. Surpris par sa femme Rhea dans les bras de Philyra, Chronos se transforma en cheval et fuit à bride abattue, laissant Philyra porter son fils hybride.

 

Chiron grandi, et devint un maître de chasse, de médecine et de musique réputé. Sa grotte, sur le mont Pélion dans l'est de la Grèce, devint une véritable école pour les jeunes princes en quête de bonne éducation. Les dieux et les héros de la Grèce antique avaient grande confiance en lui et il fut fait père adoptif de Jason et d'Achille. Mais son élève le plus talentueux fut Asclepios, le fils d'Apollon, qui devint le plus grand de tous les guérisseurs et est commémoré à travers la constellation d'Ophiuchus.

Centaure Canat.jpg

Le Centaure, vu par Guillaume Canat, au Kenya

Triste mort du centaure

Pour une créature qui fit tant de bien au cours de sa vie, Chiron subi une mort tragique qui fit suite à la visite d'Héraclès au centaure Pholus. Pholus, ayant invité Héraclès à dîner, lui offrit du vin de la jarre commune des centaures mais lorsque les autres centaures découvrirent que leur vin était bu, ils firent irruption dans la grotte armés de rochers et d'arbres, furieux. Héraclès les repoussa avec une volée de flèches mais certains des centaures se réfugièrent auprès de Chiron, qui fut blessé accidentellement au genou par une flèche d'Héraclès. Héraclès, inquiet pour le bon centaure, sortit lui-même la flèche, s'excusant abondamment, mais il savait déjà que Chiron était condamné. Même le meilleur remède de Chiron n'était pas à la hauteur du poison du sang de l'Hydre dans lequel Héraclès avait trempé ses flèches.

Souffrant de douleur, mais incapable de mourir parce qu'il était le fils immortel de Chronos, Chiron se retira dans sa grotte. Plutôt que de le laisser souffrir sans fin, Zeus convint que Chiron pourrait transférer son immortalité à Prométhée. Ainsi libéré, Chiron mourut et fut placé parmi les étoiles.

 

Une autre version de l'histoire, plus courte, dit seulement qu'Héraclès a rendu visite à Chiron et que pendant que les deux examinaient ses flèches, l'une d'entre elle est tombée accidentellement sur le pied du centaure.

Centaure2_edited_edited.jpg

Centaure de la Carte II de l'Uranographie de Johann Bode (1801). Le centaure tient une longue perche appelée thyrse sur laquelle est empalé Lupus, le loup. Alpha Centauri, l'étoile la plus proche du Soleil, marque le centaure l'avant-pied tandis que Crux, la Croix du Sud, se trouve sous ses quartiers arrière.

Dans le ciel grec, le Centaure était représenté comme sur le point de sacrifier un animal sauvage (la constellation adjacente, le Loup) sur L’Autel, Ara. Ératosthène disait que c'était un signe de la vertu de Chiron et Aratus et Eratosthène disaient que l'animal était porté entre les mains du centaure, alors que la description de Ptolémée dans l'Almageste impliquait qu'il était tenu par les pieds, mais les illustrations de la constellation le montrent généralement empalé sur un poteau ou sur une lance.

 

Ératosthène a également proposé une scène alternative où le centaure ne tiendrait pas un animal sauvage, mais une outre de vin dont il serait sur le point de verser en offrande sur l'autel. L’outre est dans sa main droite tandis que dans sa gauche est un thyrse, un bâton de fenouil enveloppé de lierre et de feuilles de vigne, surmonté d'une pomme de pin. Ces bâtons ont été portés par les disciples du dieu du vin Dionysos et pouvaient également être utilisés comme des lances, ce qui explique peut-être pourquoi il était cru qu'un animal était empalé sur une lance. Dans la représentation de Johann Bayer de 1603, l’outre de vin pend au bras gauche du centaure.

Aratus et Hyginus n'ont mentionné ni le thyrse ni l’outre de vin mais  seulement l'animal sauvage, tandis que Ptolémée a attribué quatre étoiles au thyrse et, de fait, il est généralement inclus dans les représentations de la constellation.

Une interprétation différente a été donnée par Albrecht Dürer qui, sur sa carte du Nord des Hémisphères Célestes de 1515, a placé ces quatre étoiles non pas sur un thyrse mais sur un bouclier maladroitement placé sur le bras du centaure, bien distinct de la lance qui transperce l'animal.

CentaureDurer_edited.jpg

Constellations du ciel du nord et du sud, gravé par Albrecht Dürer et publiées en 1515 à Nuremberg, en Allemagne. 

Centaure4_edited_edited.jpg

Le Centaure par Hyginus dans le Poeticon astronomicon (1485)

Dans l'astronomie chinoise, les étoiles du Centaure se trouvent dans trois zones: le Dragon Azur de l'Est (東方 青龍, Dōng Fāng Qīng Lóng), l'Oiseau Vermillon du Sud (南方 朱雀, Nán Fāng Zhū Què) et les Astérismes du Sud (近 南極星 區, Jìnnánjíxīngōu). Toutes les étoiles du Centaure ne sont pas visibles depuis la Chine, et les étoiles invisibles ont été classées parmi les Astérismes du Sud par Xu Guangqi, sur la base de son étude des cartes des étoiles occidentales. Cependant, la plupart des étoiles les plus brillantes du Centaure, y compris α Centauri, θ Centauri (ou Menkent), ε Centauri et η Centauri, peuvent être vues dans le ciel chinois.

 

Certains peuples polynésiens considéraient également les étoiles du Centaure comme une constellation. Sur Pukapuka, le Centaure avait deux noms: Na Mata-o-te-tokolua et Na Lua-mata-o-Wua-ma-Velo.

Aux Tonga, la constellation était appelée par quatre noms: O-nga-tangata, Tautanga-ufi, Mamangi-Halahu et Mau-kuo-mau. Alpha et Beta Centauri n'ont pas été nommés spécifiquement par les habitants de Pukapuka ou des Tonga, mais ils ont été nommés par les habitants d'Hawaï et des Tuamotu.

À Hawaï, le nom d'Alpha Centauri était Melemele ou Ka Maile-Hope et le nom de Beta Centauri était Polapola ou Ka Maile-mua.

Dans les îles Tuamotu, Alpha s'appelait Na Kuhi et Beta s'appelait Tere.

Le pointeur (α Centauri et β Centauri) est l'un des astérismes utilisés par les navigateurs Bugis pour la navigation, appelé bintoéng balué, signifiant "le veuf avant le mariage". On l'appelle aussi bintoéng sallatang signifiant «étoile du sud»

Alors que le Centaure présente maintenant une latitude sud élevée, c'était une constellation équatoriale dans l'antiquité. La précession l'a lentement déplacée vers le sud pendant des millénaires, et elle est maintenant proche de sa déclinaison sud maximale. Dans un peu plus de 7 000 ans, il aura une visibilité maximale pour les peuples de l'hémisphère nord, tard dans l'année.

α Centauri est le système stellaire le plus proche du système solaire. α Centauri A, également nommée Rigel Kentaurus ("le pied du Centaure" en arabe) ou Toliman, est la troisième étoile la plus lumineuse du ciel (magnitude apparente -0,01). Elle forme un système binaire avec sa compagne, α Centauri B. Une troisième étoile semble liée gravitationnellement au couple : Proxima Centauri, une naine rouge invisible à l'œil nu mais dont la position dans le système d'α Centauri en fait l'étoile la plus proche du Soleil, éloignée de 4,22 années-lumière.

Hadar, ou Agéna, (β Centauri) est une géante bleue de magnitude apparente 0,6.

Le Centaure contient aussi BPM 37093, une étoile morte qui serait constituée exclusivement de carbone cristallin, un gigantesque diamant.

Le Centaure abrite également la nébuleuse du Boomerang, l'objet céleste le plus froid jamais mesuré (1 K).

Centaure UAI.jpg

Roger Sinnott & Rick Fienberg, Sky and Telescopes