LEXIQUE

A

L’Archéologie galactique consiste à rechercher dans les étoiles les indices permettant de reconstruire les étapes de la formation et de l’évolution de la Voie Lactée (notre galaxie).

Archéologie Extra-galactique : voir IC 5052

ASTERISME : figure remarquable dans le ciel dessinée par des étoiles particulièrement brillantes. En général, ces étoiles ne sont liées ni par une interaction gravitationnelle ni par une formation commune, ce qui fait d'un astérisme un objet céleste plutôt arbitraire et subjectif.

B

C

Catasterisme : Le mot catastérisation, qui contient la racine grecque aster (étoile), désigne la transformation d’un être en constellation ou en étoile ou le transfert de son âme dans le ciel. Il concerne donc surtout la mythologie grecque et la notion de vie après la mort.

D

DISQUEs Galactiques : l’immense majorité des galaxies spirales ont non seulement un disque mince d’étoiles, mais aussi un disque épais, de faible luminosité, structure qui fut découverte pour la première fois vers la fin des années 70 sur les galaxies de type S0, et qui pose de vrais problèmes de modèle aux cosmologistes.

E
Effet Struve-Sahade : L'effet Struve – Sahade se produit dans un système d'étoiles binaires spectroscopiques à double ligne lorsque l’intensité des raies spectrales des composants varie pendant le mouvement orbital. Les raies deviennent anormalement plus faibles lorsque le spectre d'une étoile est décalé vers le rouge, et plus fort lorsqu'il est décalé vers le bleu, cet effet étant plus visible sur le composant secondaire. Cet effet est observé dans Spica, une binaire spectroscopique qui se compose de deux étoiles de classe B (plus d'information ici : Spica)

F

G
 

H :

Hauteur d'échelle :distance sur laquelle une quantité diminue d'un facteur e (la base des logarithmes naturels, environ 2,718). La Hauteur d'Echelle est une grandeur locale, définie en chaque point. 

HI et HII :L'hydrogène atomique froid (HI) et l'hydrogène moléculaire chaud (HII) constituent les composants gazeux principaux des disques galactiques.

I

indice de Stokes : appartient à la physique des fluides, le Stokes étant l’unité de viscosité cinématique.

J

K

L

Lever Héliaque : Le Lever Héliaque ou Lever Stellaire d'une étoile se produit annuellement lorsqu'elle devient brièvement visible au-dessus de l'horizon Est à l'aube, juste avant le lever du soleil. Historiquement, le Lever le plus significatif sur le plan historique est celui de Sirius, qui était un élément importante du calendrier égyptien et du développement de l'astronomie. Le lever des Pléiades  annonçait quant à lui le début de la saison de la navigation de la Grèce antique, les Grecs utilisant la navigation céleste.

LINER : galaxie dont le noyau présente un spectre d'émission caractérisé par des raies larges d'atomes faiblement ionisés.

Luminosité d'Eddington, ou "lumière d'Eddington" : valeur de luminosité qu'un objet céleste ne peut dépasser : au-delà, la pression de radiation prend le pas sur la gravité et des constituants de l'objet sont éjectés. L'exemple type est Eta Carinae (η Car).

Le Trou de Hertzsprung

L⊙ : luminosité solaire. La luminosité solaire est l'unité de luminosité conventionnellement utilisée pour exprimer la luminosité des étoiles. Elle est égale à celle du Soleil.

M

Magnitude : absolue ou relative, il s'agit d'une grandeur qui caractérise l'éclat des astres visibles. Sa définition varie selon qu'il s'agisse d'un corps du système solaire, d'un corps extra-solaire ou d'un météoroïde. Pour plus de détails, se référer à la page sur la supernova SN 2019rn.

M⊙ : masse solaire. La masse solaire ou masse du Soleil est une grandeur physique, à la fois constante astronomique et unité de masse du système astronomique d'unités de l'Union astronomique internationale. La masse du Soleil est estimée à (1,988 4 ± 0,000 2) × 10^30 kg .

N

O

P

"points d'ancrage" : les points d'ancrage sont des étoiles standards qui ne présentent pas de changement spectral dans le temps et qui représentent les points les plus stables du système MK.  Dans ce système de classification spectrale, appelé système MK d'après les astronomes américains William W. Morgan et Philip C. Keenan qui l'ont introduit, la classe de luminosité est attribuée à l'étoile avec le type spectral Draper (le catalogue Henry Draper (HD) est un catalogue astronomique compilé par Annie Jump Cannon et ses colègues et publié entre 1918 et 1924 regroupant des données astrométriques et photométriques de plus de 225 000 étoiles et fut nommé en l'honneur de Henry Draper dont la veuve avait financé l'effort).

PrEcession des equinoxes : La précession des équinoxes est le décalage progressif de la direction où sont vues les étoiles d'un siècle à l'autre, à raison d'une rotation complète tous les 26 000 ans environ. Ce changement de direction est provoqué par le couple qu'exercent les forces de marées de la Lune et du Soleil sur le renflement équatorial de la Terre.

Q

R

R☉ : rayon solaire. Le rayon solaire est l'unité de longueur conventionnellement utilisée pour exprimer la taille des étoiles. Elle est égale à la longueur du rayon du Soleil. Par exemple, une étoile de diamètre dix fois plus élevé que le Soleil aura un diamètre de vingt rayons solaires.

S

culaire : se dit de variations astronomiques à très longues périodes.

système hiérarchique : un système hiérarchique est un système multiple d'étoiles et de planètes répartis en plusieurs sous-systèmes imbriqués. 

T

Trou de Hertzsprung : Le Trou de Hertzsprung est une zone du diagramme Hertzsprung – Russell qui porte le nom d'Ejnar Hertzsprung, qui remarqua l'absence d'étoiles dans la région du diagramme Hertzsprung – Russell entre le type spectral A5 et G0 et entre +1 et −3 magnitudes absolues (cad entre le haut de la séquence principale et la zone des géantes rouges de plus de 1,5 masse solaire). Ce "trou" correspond à une région transitoire du diagramme H-R : les étoiles qui s'y trouvent n'y passent que quelques milliers d'années, à rapporter aux milliards d'années de leur existence totale. lorsqu'une étoile traverse le trou de Hertzsprung au cours de son évolution, cela signifie qu'elle a terminé la fusion nucléaire de type proton-proton en son cœur, mais que la fusion n'a pas encore débuté dans les couches intermédiaires.

 
 
 

Les Piliers de la création par Hubble 

Jean-Brice Gayet

  • Noir Icône Instagram

©2020 par Ciel de nuit.