Constellation

         du FOURNEAU

Le Fourneau est l'une des 14 constellations de l'hémisphère sud introduites par l'astronome français Nicolas Louis de Lacaille (aussi appelé l’abbé Lacaille) en 1752 afin de combler les derniers espaces de ciel austral sans dénomination après avoir observé et catalogué près de 10 000 étoiles du sud pendant son séjour de deux ans au Cap de Bonne-Espérance.  

"Psalterium Georgii, Fluvius Eridanus, Cetus, Officina Sculptoris, Fornax Chemica and Machina Electricar", planche 28 du Miroir d'Uranie, un ensemble de cartes célestes accompagnées d'un traité familier d'astronomie par Jehoshaphat Aspin. Londres. Carte astronomique, tirage sur carton. 1825. Eau-forte, coloriée à la main.

Photographie de la constellation par Akira Fujii (@David malin)

Superposition UAI Jean-Brice Gayet

L'abbé Lacaille appela d’abord sa constellation « le Fourneau Chymique », qui représentait un alambic et un récepteur dans son premier catalogue, avant de l'abréger en « Fourneau » sur son planisphère de 1752. Elle honorait - comme toutes les autres constellations qu’il décrivit (sauf une) - des instruments symbolisant le siècle des Lumières. Fornax appartient ainsi à la famille des « constellations Lacaille », avec Antlia, Caelum, Circinus, Horologium, Mensa, Microscopium, Norma, Octans, Pictor, Reticulum, Sculptor et Telescopium. Lacaille latinisa le nom en Fornax Chimiae sur sa carte céleste de 1763. Fornax reste l'une des 88 constellations actuelles.

Le Fourneau est entièrement situé dans la grande boucle Est-Sud-Ouest que dessine le fleuve de la constellation de l’Éridan. Le fleuve étant lui-même difficile à repérer, le Fourneau l‘est plus encore. L'abréviation à trois lettres de la constellation, telle qu'adoptée par l'Union astronomique internationale en 1922, est « FOR ». Les limites officielles de la constellation, telles que définies par l'astronome belge Eugène Delporte en 1930, sont définies par un polygone à 8 segments. La constellation est entièrement visible par les observateurs au sud de 50 ° de latitude N.

En astronomie Chinoise, les étoiles correspondantes sont situées dans l’astérisme du Tigre Blanc de l’Ouest (西方白虎, Xī Fāng Bái Hǔ).

Fornax Tirion.jpg

Les limites du Fourneau (Fornax) dans l'Atlas du Ciel 2000.0 de Tirion

Les constellations du Fourneau, du Lièvre, de l'Eridan et du Sceptre de Brandebourg. A Celestial Atlas comprenant une série de trente cartes illustrées par une description scientifique de leur contenu et accompagnées de catalogues d'étoiles et d'exercices astronomiques. Alexander Jamieson. 1822

Il est parfois fait une mention incorrecte quant à l’origine du Fourneau ; « Lacaille aurait nommé cette constellation en l'honneur de son bon ami Antoine Lavoisier, scientifique français et père de la chimie moderne » mais Antoine-Laurent Lavoisier est né en 1743 et n’avait donc que 13 ans lorsque la Lacaille publia sa carte (et n’avait que 19 ans lorsque la courte vie de Lacaille s’est terminée en 1762).

 

En réalité, le lien avec Lavoisier est du à Johann Bode, qui a « réinventé » la constellation près d'un demi-siècle plus tard dans son atlas Uranographia de 1801. Bode a fondé sa représentation du Fourneau sur la figure par Lavoisier de son expérience pour décomposer l'eau en ses constituants d'hydrogène et d'oxygène, tel que publié dans le Traité Elémentaire de Chimie (Elements of Chemistry, 1789). Dans le cadre de sa révision, Bode avait également renommé la constellation en Apparatus Chemicus, bien que la plupart des astronomes aient continué à utiliser le nom original de Lacaille jusqu’à que son nom devienne officiel.

fornax bode.jpg

Fornax (Apparatus Chemicus) vu par l'astronome allemand Johann Elert Bode (1747-1826) reproduites dans " Les étoiles et les curiosités du Ciel " de Camille Flammarion - 1882.

Photographie de la constellation par Akira Fujii (@David malin)

Traitement UAI Jean-Brice Gayet

Les étoiles du Fourneau

Le Fourneau englobe une portion du ciel qui possède peu d'étoiles ou d'objets proches et, pour cette raison, elle a été choisie pour réaliser la photographie du « Champ ultra-profond » prise par le télescope spatial Hubble en 2003 et 2004.

On trouve également dans cette constellation l'une des galaxies naines les plus proches de nous, la galaxie naine du Fourneau, située à un peu plus de 500 000 années-lumière, invisible à l'œil nu.

 

Ses trois étoiles les plus brillantes - Alpha, Beta et Nu Fornacis - forment un triangle aplati orienté vers le sud.

Dalim

α Fornacis est un système binaire situé à environ 46 années-lumière (14 parsecs). C'est l'étoile la plus brillante de la constellation et la seule d’une magnitude supérieure 4.0.  Auparavant, désignée comme 12 Eridanus (12 Eri) par Flamsteed, ses deux composants sont actuellement nommés Alpha Fornacis A (officiellement nommé Dalim) et B.

 

Les Arabes l’appelèrent Alpha Eridani et Fomalhaut ظَلِيم al-ẓalīm, un mot signifiant « autruche », avant de transférer l'appellation à Theta Eridani, lorsqu’ils ne purent plus la repérer dans le ciel. Plus tard, l'astronome italien Giuseppe Piazzi la nomma Dalim pour "III 13" (= α For) dans son Catalogue de Palerme, contenant 7 646 étoiles avec une précision sans précédent pour l’époque, édité en 1803.

Beta Fornacis 

β Fornacis est visible à l'œil nu avec une magnitude visuelle apparente de 4,46. Située à environ 173 années-lumière il s'agit d'une étoile géante évoluée de type G8 III. C'est une rouge massive, ce qui signifie qu'elle a subi un flash d'hélium et qu'elle génère actuellement de l'énergie grâce à la fusion de l'hélium en son noyau. Elle pèse environ 1,53 fois la masse du Soleil et s'est étendue à 11 fois son rayon. Son rayonnement est 55 fois plus intense que la luminosité solaire et la température de son atmosphère extérieure est de 4 820 K.

 

β Fornacis a un compagnon visuel, CCDM J02491-3224B, qui a une magnitude visuelle apparente d'environ 14,0.

" Constellations australes, la Baleine, L'Eridan, l'Atelier du Sculpteur, la Machine électrique et le Fourneau Chimique" vus par l'astronome allemand Johann Elert Bode (1747-1826) mais reproduites dans " Les étoiles et les curiosités du Ciel " de Camille Flammarion - 1882.

Gamma Fornacis

γ1 Fornacis est une étoile de teinte dorée et difficile à voir à l'œil nu même dans de bonnes conditions de vision, avec une magnitude visuelle apparente de 6,15. Situé à une distance d'environ 367 années-lumière du Soleil avec une vitesse radiale de -7 km / s, l'étoile a une magnitude absolue de +0,5. De classification stellaire G9 III, il s'agit d'une étoile géante vieillissante qui a épuisé l’hydrogène en son cœur, qui se refroidit et est sortie de la séquence principale. Son âge est estimé à environ 3,4 milliards d'années avec une métallicité proche du Soleil. Il fait 1,65 fois la masse du Soleil et s'est étendu à dix fois son rayon. Son rayonnement est de 51 fois celui du Soleil et sa photosphère présente une température effective de 4 657 K.

γ1 Fornacis a trois compagnons visuels répertoriés dans le Washington Double Star Catalog.

 

γ2 Fornacis  est une étoile de teinte blanche faiblement visible à l'œil nu avec une magnitude visuelle apparente de 5,4. Sa distance est estimée à 520 années-lumière avec une vitesse radiale de 24 km/s. De classification stellaire A1 V, elle génère son énergie par la fusion de l'hydrogène. Son âge est estimé à environ 400 millions d'années. Sa vitesse de rotationest  élevée, avec une rotation projetée de 149 km/s. Elle fait 2,4 fois la masse du Soleil et 4,5 fois son rayon. Son rayonnement est de 117 fois la luminosité du Soleil et sa température externe est d'environ 9 000 K.

 

Nu Fornacis

 

ν Fornacis est une étoile variable [de teinte bleu-blanc faiblement visible à l'œil nu avec une magnitude visuelle apparente qui fluctue autour de 4,69. Située à environ 370 années-lumière du Soleil, elle et dérive plus loin avec une vitesse radiale de +18,5 km / s. C'est un membre du courant d'étoiles Poissons-Eridan, ce qui suggère un âge de 120 millions d'années ou moins. 

C'est une étoile Ap de classification stellaire de B9.5IIIspSi, c'est à dire une étoile géante de type B tardif. Le suffixe «Si» indique une anomalie d'abondance de silicium. Il s'agit d'une variable Alpha2 Canum Venaticorum qui va de la magnitude 4,68 à 4,73 avec une période de 1,89 jours - la même que sa période de rotation. Elle est 3,65 fois plus massive et 245 fois plus lumineuse que le Soleil, avec 3,44 fois diamètres solaires.

Fornax.jpg

Roger Sinnott & Rick Fienberg, Sky and Telescopes

Page créée le 23/01/2021

Jean-Brice Gayet

  • Noir Icône Instagram

©2020 par Ciel de nuit.