1/1

Cliquer sur les images pour les afficher intégralement et les ouvrir dans un nouvel onglet

NGC 5529, Nerpio, Espage, le 22 mai 2018

C11 Edge HD, Réducteur de Focal x0.7 et ATIK 4000 MM

LRGB, poses unitaires de 150 s, 16 L, 13 R, 14 B, 10 G 

NGC 5529

Présence d'hydrocarbures aromatiques dans l'espace

Le Bouvier (Boötes)
1/1

Introduction

Jolie galaxie vue sur la tranche, peu imagée, cette cible nous permet de faire un peu de biochimie spatiale.

1/1

Crop dans l'image

Description

NGC 5529 (= PGC 50942) est une galaxie de magnitude 11.9 de la constellation du Bouvier (Boötes) découverte le 1er mai 1785 par William Herschel. Vue par la tranche avec une bande de poussière proéminente, elle est classée de type SB_x C (Buta, 2019) Son renflement en forme de cacahuète est bien apparent en image optique.


Per Dreyer l'a décrite dans son catalogue comme "considérablement ténue, plutôt grande, très étendue sur 110 °, très progressivement beaucoup plus brillante au milieu".

1/1

NGC 5529 et ses satellites proches.


Un peu de science

En se fondant sur une vitesse de récession de 2875 km/s, NGC 5529 serait située à environ 130 à 135 millions d'années-lumière, ce qui concorde bien avec les estimations de distances indépendantes de redshift de 120 à 190 millions d'années-lumière. Étant donné que sa taille apparente est de 6,0' x 0,6', sa taille est d'environ 230 à 235 000 années-lumière, ce qui en fait une galaxie très grande cependant, son taux de formation d'étoile est modeste, de 1 à 3 masse solaire par an.


Les galaxies vues par la tranche fournissent un élément d'étude important pour mieux appréhender les conditions physiques qui régissent l'interface disque-halo ; cette région critique sépare deux environnements très différents sur une distance verticale relativement petite et elle joue un rôle important dans l'équilibre énergétique d'une galaxie ainsi que dans son évolution chimique par des écoulements du disque vers le centre, pouvant être impliqués à un moment ou à une autre dans l'évolution des galaxies. Ces écoulements se font par des "fontaines circulantes", avec éventuellement présence de matière extragalactique .

Cliquer sur les images pour les afficher intégralement et récupérer des informations complémentaires

L'étude des galaxies proches vues par la tranche a permis de mettre en évidence la variété des composants du Milieu InterStellaire (Interstellar Medium = ISM) au-dessus de leur disque. En effet, tous les composants du milieu interstellaire ont pu y être détectés d'une manière ou d'une autre (poussières, gaz moléculaires, hydrogène neutre (HI), gaz ionisés diffus extra-planaires (extra-planar diffuse ionized gas : eDIG, détectés par étude Hα) et gaz chauds émettant des rayons X), parfois tous à la fois. Chacun de ces composants est retrouvé sous la forme de  structures discrètes verticales au disque-halo, évocatrices des écoulements mentionnés ci-dessus.


Le papier référencé ci-dessous (Irwin et al., 2007) s'est attaché à étudier plus particulièrement l'émission des HAP (Hydrocarbure Aromatique Polycyclique) à partir d'observations dans l'infrarouge moyen (MIR) du halo de NGC 5529. 


Les HAP proviennent de plusieurs origines, dont l'enveloppe "poussiéreuse" des étoiles, notamment celles de type AGB évolué (étoiles appartenant à la Branche Asymptotique des Géantes - en anglais, asymptotic giant branch ou AGB - qui est une région du diagramme de Hertzsprung-Russell occupée par des étoiles de masse faible à moyenne - de 0,6 à 10 masses solaires). Aujourd'hui, il a été confirmé que les HAP sont aussi des produits de dégradation, mais ce papier le concluait, en observant sur si les HAP étaient liés aux étoiles AGB, ils auraient du résider dans les disques des galaxies plutôt que dans leur halo, à moins qu'une distribution d'étoiles AGB au sein des halos soit à l'origine des HAP. Or la distribution verticale et/ou en arcs connectés aux disques tendait à prouver que les HAP du halo étaient éjectés du disque de la galaxie sous-jacente (une origine de type stellaire "AGB" pure au sein du halo se serait traduit par une distribution plus uniforme).

Références :

PAHs in the halo of NGC 5529. J. A. Irwin, H. Kennedy, T. Parkin and S. Madden. A&A 474, 461–472 (2007)


HERschel Observations of Edge-on Spirals (HEROES) II. Tilted-ring modelling of the atomic gas disks. F. Allaert, G. Gentile, M. Baes, G. De Geyter, T.M. Hughes, F. Lewis, S. Bianchi, I. De Looze, J. Fritz, B. W. Holwerda, J. Verstappen and S. Viaene . Astronomy & Astrophysics manuscript no. HEROES˙II . February 14, 2018


Structure and kinematics of edge-on galaxy disks. Kregel, M. Groningen (2003).: s.n.

Date  de création : 

Date  de modification :

16 06 2018

30 04 2021